• * Plan de la cérémonie d'Initiation

    Plan de la cérémonie d'Initiation au grade d'Apprenti au Rite moderne belge

     

    AVANT LA CÉRÉMONIE

    • Le séjour dans le Cabinet de réflexion.

    Epreuve de la Terre ; dépouillement des métaux ; rédaction du Testament philosophique) puis préparation du Récipiendaire dans un autre local.

    • L’arrivée devant la Loge, « ni nu ni vêtu».

    Paraître ni nu ni vêtu, dépouillé de ses métaux, c’est-à-dire dans sa plus grande simplicité, telle serait donc la perfection « symbolique » demandée au Récipiendaire, au moment où il va recevoir l’Initiation. Il est donc invité à maîtriser toutes ses passions, en particulier celles de la possession, du pouvoir, de la vanité, etc., passions qui sont inhérentes, à des degrés divers, à l’homme commun.

    • La demande d’entrée par trois grands coups.

    Dans le « Tuilage de l’Apprenti », une des questions posées par le F:. Expert est « Comment avez-vous obtenu l’entrée en Loge ? » Et le Profane de répondre « Par trois grands coups ». Demande de précision : « Qui signifient ? ». Réponse : « Cherchez et vous trouverez. Demandez et l’on vous donnera. Frappez et l’on vous ouvrira ».

     

    PENDANT LA CÉRÉMONIE D’INITIATION

     1. Vérifications de la part des Frères Surveillants.

    Qui frappe ainsi en Profane ?

    C’est un profane qui erre dans les ténèbres et qui aspire à la lumière.

    Il a été régulièrement présenté et soumis au scrutin de la loge et vient de sa propre volonté, dûment préparé, solliciter son admission aux mystères et privilèges de la Franc-maçonnerie.

    Est-il prêt à se soumettre aux épreuves qui l’attendent et aux usages de notre ordre ?

    Le Maître des Cérémonie annonce que le Profane est prêt !

    Ce profane est-il digne de la lumière à laquelle il aspire ?

    La condition première pour être digne d’entrer en Franc-maçonnerie est d’être probe et libre. Le Profane déclare qu’il l’est.

    Le Vénérable maître ordonne que l’on donne l’entrée de la Loge au Profane, selon l’antique usage.

    2. Entrée en Loge : Le franchissement de la « Porte basse ».

    Les Frères Surveillants disposent la cane du Frère Maître des Cérémonies horizontalement, à environ un mètre du sol, de sorte que le Profane doivent considérablement s’abaisser pour passer dessous.

    Le Vénérable Maître explique les raisons du bandeau et annonce de nouvelles épreuves.

    3. Les 3 voyages symboliques et la purification par les éléments.

    Les 3 voyages consistent à tourner autour du tableau de Loge dans le sens « horlogique ».

    Le premier voyage est particulièrement mouvementé. Le deuxième un peu plus calme ; le troisième dans le silence le plus complet et en marquant les angles droits.

    Épreuves de l’Air, de l’Eau et du Feu. Un Frère Maître ou, à défaut, un Compagnon, est chargé d’administrer ces trois épreuves. Il utilise un soufflet, asperge le candidat d’un peu d’eau, passe une bougie allumée sous la main du candidat.

    4. Épreuve de la coupe sacrée.

    Le Frère Maître des Cérémonies présente une coupe au Récipiendaire. Cette coupe contient un « digestif » et faire vider le contenu en trois gorgées (symbolisme du Nombre 3 à respecter !). Généralement on utilise de l’Underberg dont les propriétés permettent de distinguer le goût insipide à la première gorgée, le goût amer lors de le deuxième gorgée, et enfin la douceur de la troisième gorgée.

    5. Prestation de serment.

    Pour pouvoir prendre l’engagement solennel que la Franc-maçonnerie impose à ses membres, le Récipiendaire doit d’abord prendre connaissance de la nature de notre Ordre.

    Le Vénérable Maître explique que la Franc-maçonnerie est une association initiatique qui, par son enseignement symbolique, élève l’homme spirituellement et moralement, et contribue ainsi au perfectionnement de l’humanité par la pratique d’un idéal de paix, d’amour et de fraternité.

    Le Récipiendaire apprend la « mise à l’ordre » : main droite sur sa gorge, le pouce en équerre.

    Le Frère Orateur donne lecture de l’engagement de l’Apprenti Maçon.

    Le Frère Maître des Cérémonies prépare le candidat pour sa prestation de serment.

    Le Récipiendaire est amené devant l’autel. Il est placé de sorte qu’il ait le genou droit dans le creux de l’équerre sur le coussin, le genou gauche en équerre, le pied à terre, la main droite sur les Trois Grandes Lumières de la Franc-maçonnerie, un compas ouvert à 90°, tenu de la main gauche, une pointe sur le cœur, l’autre vers le Zénith.

    Le Récipiendaire répète le serment, membre de phrase par membre de phrase.

    6. La Lumière !

    Au troisième coup de Maillet du Vénérable Maître, le Frère Maître des Cérémonies ôte le bandeau couvrant les yeux du Récipiendaire.

    Le Vénérable Maître donne la signification des glaives pointés vers le Récipiendaire.

    7. Apprentissage de la Marche de l’Apprenti.

    Le Frère Maître des Cérémonies guide et montre les pas au Néophyte pendant que le Vénérable Maître donne l’explication de la marche de l’Apprenti.

    8. Investiture.

    Le Récipiendaire est conduit devant l’Autel où il pose le genou droit sur le coussin.

    Le Vénérable Maître et les deux Surveillants forment un triangle dans le plan horizontal avec leur glaive autour du cou du Néophyte et sur ses épaules.

    Le Récipiendaire est créé, consacré et reçu Apprenti Maçon, est invité à se relever et reçoit la première accolade fraternelle du Vénérable Maître.

    Le Nouvel Apprenti est reconduit sur les Parvis afin de réajuster sa vêture.

    Lorsqu’il s’apprête à revenir en Loge, le Frère Maître des Cérémonies entre le premier, de manière rituelle. L’Apprenti s’avance ensuite par les trois pas puis est conduit au Nord-Est, face au Sud pour recevoir ses décors et communication des arcanes du grade.

    9. Remise du Tablier, des Gants, du Bijou, des règlements et restitution des métaux.

    10. Communication des premiers arcanes du grade.

    La Mise à l’ordre, le Signe d’ordre, le Signe de Fidélité, l’Attouchement ; le Mot sacré et le Mot de passe sont communiqués par le Vénérable Maître. Un contrôle est ensuite effectué par le Second Surveillant.

    Le Frère Expert « tuile » un Frère Apprenti qui – entretemps – était sorti discrètement.

    11. Destruction du Testament philosophique.

    Le Frère Secrétaire est invité à détruire par le feu le Testament philosophique du nouvel Apprenti, dont personne n’a pris connaissance.

    12. Le premier Travail de l’Apprenti sur la Pierre brute.

    Le Nouvel Apprenti imite le geste du Frère Maître des Cérémonies en frappant la Pierre brute au rythme de la batterie du grade.

    13. Reconnaissance officielle.

    Le Nouvel Apprenti est reconnu officiellement par tous les Frères.

    Une batterie d’acclamation ponctue cette cérémonie d’Initiation ou de Réception.

    14. Planche d’instruction.

    Le Frère Orateur est invité à communiquer la planche d’instruction qu’il a tracée à l’intention du nouvel Apprenti.

     

     

    R:. F:. A. B.


  • Commentaires

    1
    begot
    Mercredi 4 Octobre à 16:25

    c'est cool cet article

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :