• * Planche du Frère Orateur à l’occasion de l’Installation du Vénérable Maître

    Vénérable Maître,

    Mes très chers et bien aimés Frères,

     

    Avons-nous déjà réfléchi à propos du sens de ce qualificatif qui vient d’être attribué à notre Vénérable Frère B. ? Le mot « vénérable »… Il signifie « apte à l’amour », c’est-à-dire capable de nous aimer, capable de nous donner de l’amour.

    En Franc-maçonnerie, y aurait-il place pour autre chose que la pratique des vertus, de l’amour fraternel et pour le pardon ? Nul n’est parfait. Tous, nous avons demandé notre entrée en Franc-maçonnerie pour apprendre à nous connaître, pour évoluer positivement, pour tendre vers la perfection, même si celle-ci n’est pas de ce monde.

    Depuis que nous vous connaissons, Vénérable Maître, vous êtes attentif à vos Frères, au moindre message que nous vous adressons, à la moindre question que vous pose l’un ou l’autre d’entre nous. Toujours, vous vous empressez de répondre à notre attente. Vous êtes capable de donner et de donner encore, sans rien attendre en retour.

    Non, Vénérable Maître, vous n’êtes pas là pour paraître. Vous voulez tout simplement agir pour le bien de notre Respectable Loge, donner de vous-même, partager.

    Voici que vous siégez à présent à l’Orient pour éclairer la Loge de vos lumières. Au cours de cette belle cérémonie que nous venons de vivre, vous venez d’être installé symboliquement sur le Trône du Roi Salomon. Désormais, votre regard sera celui de l’Orient. Vous serez à la fois seul, en communion avec les Frères passés à l’Orient Éternel, et avec ceux de notre Loge.

    Remplir la fonction de Vénérable Maître n’est généralement pas une sinécure. Vous le savez. L’Orient n’est pas un endroit calme et tranquille où un ambitieux pourrait jouir de privilèges et d’avantages divers. Heureusement pour nous tous, tel n’est pas votre cas. Vous aurez à cœur d’être un Vénérable Maître rassembleur, soucieux de maintenir la cohésion de notre Loge, à l’exemple de votre prédécesseur. Puissent tous nos Frères entendre ce message !

    Puisque vous venez d’être installé de manière ésotérique, vous connaissez tous les devoirs de votre charge. La fonction de Vénérable Maître ne comporte d’ailleurs que des devoirs, ce qui ne vous effraie nullement. Ayez cependant bien conscience des dangers que représentent les feux de l’Orient. Devenez l’authentique capitaine de notre navire et soyez le guide de notre confrérie initiatique !

    Vous ne vous contenterez pas d’aimer vos Frères, Vénérable Maître, car vous avez aussi le devoir de nous recréer rituellement à chaque Tenue, de nous mettre à l’épreuve pour que nous exercions pleinement nos fonctions.

    Vous devrez aussi veiller à l’excellence de notre travail sur le chantier de la construction du Temple. A vous de nous inculquer le sens de la Fraternité en esprit, au-delà des fraternités temporelles et humaines.

    Toute Tenue est une partition sublime qui exige de la part d’un orchestre composé de solistes, ayant caractère et talent propres, la plus grande perfection possible. A vous, Vénérable Maître, de nous apprendre à jouer ensemble en évitant les erreurs ; de nous donner le bon tempo ; d’insuffler l’âme de la partition pour que les paroles de nos rituels soient efficaces.

    Que vous soyez au service de vos Frères semble une évidence, Vénérable Maître. Pourtant, si l’on considère l’ensemble des dimensions initiatiques de votre fonction, ce ne sera pas votre priorité. Vous devrez d’abord être au service du Principe créateur, de l’Orient Éternel, du Grand Architecte de l’Univers, des symboles et des rites.

    Votre nouvelle fonction est l’un des trésors les plus précieux de la Franc-maçonnerie initiatique, hérité de la Tradition des Maîtres d’Œuvre qui édifièrent les temples où étaient vécus les rites de transformation en lumière.

    Toutes nos Tenues solennelles se construisent. Nous savons que, comme pour toutes les tâches que vous avez accomplies avec zèle et avec un dévouement sans limites jusqu’à présent dans notre modeste petite Loge comme dans d’autres, vous allez les préparer avec grand soin afin qu’elles soient exécutées le plus parfaitement possible.

    Nous en sommes pratiquement convaincus, Vénérable Maître, vous gouvernerez notre Loge en respectant deux valeurs indissociables : la rigueur et la clémence. Clémence pour aider les Frères en difficulté, les comprendre et les orienter vers l’Initiation ; rigueur en ce qui concerne l’essentiel : la célébration des rituels et le travail initiatique. Afin d’orienter notre Loge symbolique, vous garderez le cap en  toutes circonstances, que le ciel soit limpide ou la mer houleuse.

    Ce Midi, vous avez donné le serment d’être fidèle à l’Œuvre, quelles que soient les épreuves, et de bâtir le Temple grâce à l’amour créateur et à la célébration des rites « tout au long de l’année de la Vraie Lumière ». Transmettre sera dorénavant votre devoir fondamental. Aussi vous veillerez à la transmission de la Règle, du secret, du mythe de création et de la méthode de travail initiatique afin de prolonger l’œuvre dont les Frères sont les serviteurs. Vigilance et persévérance seront deux outils indispensables pour assurer votre charge.

    Devenir Vénérable Maître ne correspond pas à l’aboutissement d’un plan de carrière ou à la satisfaction d’une ambition. Qu’on se le dise, mais tel n’est pas votre cas, Vénérable Maître. Nous savons tous que, pour vous, il ne s’agissait nullement d’obtenir un poste honorifique ni de recevoir une médaille ou un Maillet afin d’exercer un pouvoir, mais tout simplement de servir.

    Si notre Passé Maître P. vous a choisi, beaucoup d’entre nous pensent que,  comme lui, depuis longtemps vous étiez prêt à vous mettre au service du Principe créateur, de prolonger l’œuvre du Grand Architecte de l’Univers, et d’assurer pleinement la cohésion de notre Loge initiatique en y faisant vivre l’amour de l’Œuvre.

    Car si ce Devoir primordial n’était pas rempli, mes Frères, la Fraternité ne serait qu’illusion humaine et passagère. C’est en offrant des nourritures de nature lumineuse à nos désirs d’Initiation que vous, Vénérable Maître, vous nous mènerez vers la transformation de l’individu en Frère.

    Aimer ses Frères, du point de vue du Vénérable Maître, n’est-ce pas tout mettre en œuvre pour leur permettre de vivre l’Initiation avec le maximum d’intensité et de réussir à la formuler sans la trahir ?

    Vénérable Maître, il vous revient, dès à présent, de diriger notre Loge vers le commencement, vers l’origine où la lumière naît d’elle-même à l’Orient et façonne des pierres vivantes.

    Faites en sorte, Vénérable Maître, que notre Loge renaisse – à chaque Tenue – de la Lumière de l’Orient, transmise par tous les Frères passés à l’Orient Éternel.

    R :. F :. A. B.

    Orateur


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :